Thandi Gudi, la maison des petits

Thandi Gudi est la première maison de Goodwill. Fondée en 1970, elle accueille aujourd’hui plus de 120 enfants originaires des villages voisins.
Thandi Gudi est un véritable petit village, situé aux confins de la forêt indienne, entre le Tamil Nadu et le Kérala. Le site s’est agrandit petit à petit et aujourd’hui il est équipé d’une école, capable d’accueillir l’ensemble des enfants de la maison.
Afin de garantir un enseignement régulier et pour pallier à l’important taux d’absentéisme des professeurs dans ces régions reculées, Goodwill emploi elle-même des teachers, qui viennent donner des cours cinq jour par semaine.

Les enfants sont hébergés dans des petites maisons, souvent composées d’une pièce principale où ils peuvent jouer, faire leurs devoirs, et étendre leur matelas à l’heure du coucher. Les maisons sont non mixtes et portent chacune un nom : « Lara House », « Castle House »…
On compte entre 10 et 15 enfants par maison. Ils sont encadrés par des House Mother. Ces femmes sont bien souvent veuves, et bénéficient de l’accueil de Goodwill.

Le grand réfectoire est le lieu de rendez-vous pour chaque repas. Les enfants y mangent assis au sol, en rangs, filles à gauche et garçons à droite. Attention, en Inde on utilise uniquement sa main droite pour se nourrir !

Plusieurs fois par an, le Dr Najanpa, membre du comité de Goodwill et médecin de renom, leur rend visite pour s’assurer de leur bonne santé et que leurs vaccins sont à jour.

Lorsque les enfants grandissent, ils changent de foyers, et sont envoyés à Dindigul pour les garçons, tandis que les filles se retrouvent à Pattiveeranpatti.

En complément de ces maisons, l’association a mis-en-place deux autres actions :
Premièrement, il était évident que certains des enfants du secondaire n’étaient pas assez forts sur le plan scolaire pour poursuivre leurs activités après l’âge de 16 ans, aussi Goodwill a trouvé des fonds pour mettre en place des cours de formation professionnelle (apprentissage) dans divers domaines pratiques – un programme qui se poursuit aujourd’hui.
Deuxièmement, il est également devenu évident que l’offre résidentielle à Thandigudi et dans les plaines n’était pas nécessairement le meilleur moyen d’aider les familles les plus pauvres des tribus des Palani Hills: pour répondre à ce besoin, le programme de sensibilisation aux tribus (ou TORP) a été lancé en 2002 et atteint maintenant vingt-sept villages sur les collines, en se concentrant sur les besoins des enfants de ces villages.

Découvrez les enfants de Thandi Gudi à travers notre galerie photo